Source de l'article ici

Le président du MoDem dans le Calvados, Philippe Lailler, a présenté sa nouvelle « lettre des démocrates », qui doit être distribuée ces jours-ci « à 60 000 exemplaires » dans les foyers caennais, annonce le parti de François Bayrou. Elle revient sur les trois premières années de mandat du député-maire de Caen, Philippe Duron… et est acide ! (Pour la consulter, cliquez-ici)

Il y dénonce : « l’augmentation de plus de 10 % en trois ans » de la taxe foncière et de la taxe d’habitation. Alors que le député-maire de Caen « avait promis de stabiliser la pression fiscale, Caen se classe aujourd’hui à la quatrième place des villes les plus taxées de France », écrit le MoDem.
Estimant que le prix du logement est devenu « inabordable » et que « les gens fuient la ville », le MoDem s’en prend également aux « trois folies de Philippe Duron, le champion du « maxi-cumul » (« ce dernier est aussi président de l’agglo, du Mémorial, de Normandie Aménagement et était encore administrateur de la banque Dexia, il y a quelques mois ») : les projets de la Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale (BMVR), la rénovation du Stade Nautique ou encore l’aménagement de nouveaux bureaux pour l’agglomération vont coûter plus de 110 millions d’euros, « un chiffre hors norme en temps de crise »…


Autres reproches : « L’activité culturelle au point mort avec Caen, qui est la seule ville de France sans maire adjoint en charge de la culture » mais aussi « l’attente interminable concernant des projets qui n’avancent pas » comme « la reconstruction du CHU, la nouvelle prison, la seconde ligne de tramway ou encore l’agrandissement de la piste d’atterrissage de l’aéroport de Caen-Carpiquet ».
Philippe Lailler, qui porte les couleurs du parti de François Bayrou, dont il préside la fédération du Calvados, en profite aussi pour rappeler ses propositions de 2008 (candidat aux municipales, il était arrivé troisième, avec 7,52 %) : « La gratuité des transports en commun le samedi », la création d’un « Pass Culture à 10 euros » permettant d’avoir une offre découverte pour les théâtres, musées et cinémas de la ville ou encore la création d’un marché couvert en centre-ville, mettant en valeur les produits normands.

 


• A lire aussi : Quels sont les grands chantiers de la rentrée, à Caen ? (cliquez ici)

Entrez en contact avec nous

Vous souhaitez rejoindre notre équipe ou poser une question ?

Nous contacter