Les élus de l'agglomération de Caen ont voté le budget, vendredi soir. L'impôt ménages, créé l'an dernier, a été au cœur des débats. Au vu des comptes, le maire d'Hérouville estime qu'on aurait pu s'en passer.

L'impôt ménages fait toujours débat

C'est Rodolphe Thomas (MoDem, Hérouville) qui a lancé les hostilités, vendredi soir, lors du vote du compte administratif 2009, lequel détaille ce qui a réellement été dépensé. Il fait état d'un excédent budgétaire de 5,8 millions d'euros.

« Sans renoncer à ses projets, l'agglo aurait donc pu se passer de cet impôt ménages qui pèse sur le pouvoir d'achat des familles », a-t-il vilipendé. Selon lui, les prévisions budgétaires étaient « erronées. On a noirci le tableau pour que l'impôt soit voté. » Il a demandé sa suppression. Patrick Ledoux a rétorqué que 3,5 M€ des recettes engrangées en 2009 n'étaient « pas attendus » et que sans cela, l'agglo aurait été « en déficit ».

Ouest-France du lundi 29 mars 2010
Edition :
Caen - Rubriques : Caen Ville

Entrez en contact avec nous

Vous souhaitez rejoindre notre équipe ou poser une question ?

Nous contacter