Deux questions à Nicolas Joyau, maire-adjoint en charge de l’environnement, du développement durable et de l’énergie

1/ Comment comptez-vous développer l’usage du vélo ?
« Il existe plusieurs freins à l’usage du vélo : le sentiment d’insécurité, la peur du vol… Le réseau cyclable doit être cohérent et rassurant. Il doit s’articuler autour de grands axes structurants et de liaisons inter-quartiers. Certaines voies cyclables donnent un sentiment d’insécurité ; soit parce qu’elles se stoppent brutalement au milieu d’une voie, soit parce que la largeur de la voirie est faible. Par ailleurs, des axes majeurs de la ville sont actuellement dépourvus de voies cyclables.


L’insertion du vélo n’y est pas aisée et doit se réfléchir dans le cadre plus global d’un réaménagement de façade à façade de l’espace public. Ces aménagements sont donc très lourds et très coûteux.
Depuis le début du mandat, je travaille également à la sécurisation du stationnement vélo. Nous étudions la possibilité de mettre en oeuvre des places de vélo couvertes et sécurisées dans le centre-ville. Laisser son vélo ne doit pas être une source d’inquiétude. Le projet de vidéo-protection permettra également de «surveiller» des arceaux vélos qui seront dans l’angle de vue des caméras.
Nous avons aussi engagé une réflexion à Viacités sur l’intermodalité. Nous étudions les possibilités d’accepter le vélo dans les transports en commun en envisageant de renouveler le parc de bus par des bus permettant l’accueil des vélos (porte vélos, places réservées…). Cette pratique est développée dans d’autres pays européens. Cela permettrait de mixer l’usage bus et vélo. Cela a un coût. »


2/ V’eol dans tout ça ?
« V’eol répond à une certaine demande. Les chiffres sont à la baisse depuis quelques années.
1 100 abonnés en 2013 contre 1 630 en 2011, 230 trajets par jour en 2013 contre 370 en 2011. On nous demande régulièrement des stations en plus dans les quartiers. L’extension du système est très coûteuse. Le contrat se terminant fin 2017, la réflexion doit être menée sur l’avenir de V’eol. Nous devons réfléchir à une offre plus attractive, plus étendue et complémentaire avec le réseau de transports en commun. Touristes et Caennais doivent y trouver leur compte !
Depuis l’an dernier, la Maison du Vélo propose également des services de location de vélos classiques et électriques. C’est un acteur majeur de la politique cyclable, son activité et les services qu’elle offre doivent être pérennisés. »


Nicolas Joyau pour Caen vous appartient :

Grégory Berkovicz, Nathalie Bourhis, Véronique Bouté, Dominique Duval, Catherine Girault, Philippe Lailler, Richard Lecaplain, Patrice Michard, Rudy Niewadomski, Mireille Noël, Aristide Olivier, Sonia De La Provôté, Anne Raffin, Sophie Simonnet, Morgan Taillebosq

Ajouter un Commentaire


Entrez en contact avec nous

Vous souhaitez rejoindre notre équipe ou poser une question ?

Nous contacter